Pourquoi Facebook va disparaître ?

Qui n’a pas entendu parler de Facebook, ce dinosaure de la communication numérique ? Et pourtant, comme ces animaux légendaires, il risque de disparaître. Parce que, quand on arrive au summum, la descente et inévitable. Parce que les jeunes qui ont fait sa gloire commencent à s’en désintéresser. Parce que le principe même de Facebook, s’il n’est pas revu et amélioré, risque d’être rejeté par des utilisateurs plus raisonnables.

Facebook en haut du podium… Redescendre est inévitable !

En fait, si vous avez suivi des cours de marketing, vous avez certainement appris que pour chaque produit, il y a un cycle de vie : après que le produit eut atteint son apogée, qu’il eut généré de grands bénéfices, l’intérêt qu’il avait suscité auprès du public va progressivement s’éroder, s’étioler au fil des jours. Une descente aux enfers, si on reste les bras croisés et qu’on ne fait rien pour apporter des changements au produit en vue de le relancer, ou alors si on ne prend pas la décision de le laisser tomber pour en proposer un meilleur.

Tout est éphémère, donc, et même Facebook ne peut réchapper à la règle, d’autant plus que son ascension, qui s’est érigée sur des qualités incontestables mais également sur un effet mode, fut fulgurante. Or, tout le monde sait que la mode ne dure pas.

Ce qui reste cependant à déterminer, si actuellement Facebook est au summum de sa gloire, ou s’il ne l’est pas encore. Actuellement, avec 550 millions d’utilisateurs dans 207 pays, Facebook semble camper tout en haut du podium, et pourtant l’heure de la dégringolade semble encore improbable et assez éloignée. En effet, certains dont les financiers croient que le nombre des adhérents pourrait atteindre le milliard, si son créateur, Marc Zuckerberg, décide de briguer l’humanité entière. Pas encore, donc !

Facebook future victime de sa gloire

Vous convenez que ce qui avait fait la notoriété de Facebook, c’est qu’il s’adresse à tout le monde et qu’il traite de tout. Mais, il se peut que ces mêmes atouts précipitent sa décadence :

  • Facebook, le revers de la médaille

Sur Facebook, on trouve toutes les générations, de tous les niveaux. Or, déjà à ce niveau et côté image, qu’il y ait des jeunes qui partagent le même réseau que les « vieux » est déjà considéré comme une politique désuète, voire anachronique. En plus, de cette manière, il est difficile à ces jeunes de construire une certaine complicité avec les jeunes de leur âge, car ils ne seront pas à l’abri des yeux inquisiteurs, et il est fort probable que parfois leurs propos provocateurs tombent entre de mauvaises mains. Alors, de quelle liberté d’expression peut-on parler, alors qu’il y a en filigrane, une certaine autocensure ?

Skyrock, qui abrite trente-trois millions de blogues, a relevé ce déficit et s’est engagé à offrir un espace privé de discussion qu’on pourrait maîtriser. Pour ce faire, Skyrock créa le « blogue secret », auquel n’y peuvent accéder que les invités du titulaire du blogue. Est-ce le commencement d’une petite révolution qui renversera la mode Facebook ?

  • Facebook, cette généralité délétère

Le désintéressement peut également gagner les moins jeunes. Si Facebook avait fasciné par sa simplicité, la donne pourrait changer, car de nos jours et certainement à l’avenir, de nouveaux réseaux sociaux vont s’imposer en créant de nouvelles fonctionnalités plus fignolées et plus complètes. Ces réseaux vont s’employer à toucher essentiellement les communautés auxquelles ils sont destinés. Certains vont rassembler des utilisateurs par centre d’intérêt, comme créer un groupe pour l’horticulture, ou pour le bricolage, ou encore pour la course à cheval. Or, le temps manque souvent, et si les cybernautes se tournent vers de nouveaux réseaux, il est fort probable qu’ils vont déserter les anciens.

En conclusion, les internautes vont passer d’un réseau global à un autre plus spécialisé, plus ciblé, qui répondra à leurs attentes et désirs et qu’ils vont certainement aimer.

  • Facebook, et si ses adhérents retrouvent leur raison ?

Facebook porte en lui les causes de sa déchéance. Bien évidemment, il y a cette affaire de la vente des données des utilisateurs aux multinationales qui a fait énormément de bruit, et bien que ce soit une question d’éthique, certes, importante, elle n’est pas en mesure de discréditer Facebook. La véritable question qu’on se pose actuellement : le Facebook est-il réellement utile ?

  • Facebook, tout est question de nombre

Le point le plus fort de Facebook, c’est sa capacité à faire augmenter en un rien de temps le cercle des personnes avec qui on bavarde. Mais le problème, c’est qu’on n’écoute pas ce que l’autre dit. Le résultat, une cacophonie monstre sur les murs Facebook, car chacun y va de son côté, parle dans son coin en face d’un parterre qui papote en même temps.

Il s’avère même que pour beaucoup de jeunes, c’est le nombre des amis qui comptent et non pas ce qu’ils disent.

  • Facebook, la quantité et non la qualité

Facebook est la solution parfaite pour retrouver quelqu’un que vous avez perdu de vue, pour prendre des nouvelles de ceux qui sont loin de vous. En revanche, si vous ne restez pas en contact, si vous n’alimentez vos retrouvailles, vous perdrez de nouveau cette personne retrouvée… Alors fréquemment le cybernaute envoie un texto juste pour la forme et n’accorde aucune importance à la qualité et à la congruité du contenu. Facebook se métamorphose en une fabrique à futilités.

La décadence de Facebook est par conséquent irréparable. Mais quand ? Et comment ? C’est le Facebook tel qu’il est conçu maintenant qui disparaîtra, parce que sous sa forme actuelle, il est devenu désuet, obsolète, et qu’il est pris de vitesse, voire détrôné par de nouveaux outils plus adaptés aux attentes réelles des utilisateurs. Cela ne signifie pas toutefois que Facebook ne pourra pas progresser, changer et convenir mieux aux nouveaux profils et retrouver une peau neuve, plus attrayante.

Tu reves de devenir nomade digital, mais tu ne sais pas par ou commencer ?

Découvre notre franchise low cost avec ses cours personnalisés et toute une équipe de professionnels a ton service.

Écrivez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *